Bali et ses rizières

Depuis mon voyage en Thaïlande et au Laos, je voulais absolument faire découvrir l’Asie à Sheila. Nous qui connaissons bien l’Afrique, nous voulions découvrir cette partie du monde et notre choix s'est porté sur Bali : ses plages, ses rizières, son hospitalité…


Comme d'habitude, vous trouverez la vidéo de notre voyage à la fin de cet article. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire.


Pour la réservation d'avion, nous sommes passés par le site Opodo avec les économies faites sur Igraal : il faut compter environ 600€ par personne. On opte pour Qatar Airways : le vol est long et nous voulons une compagnie confortable. Avec une escale à Doha, les 17 heures de vol au total sont très longues. On vous conseille de prendre une escale de 2 heures minimum pour avoir le temps de bien vous détendre les jambes.

Même si nous partons en période touristique (Juillet), nous ne décidons de réserver qu’une nuit d’hôtel à Denpasar sur Booking, pour notre première nuit. Ensuite nous ferons au jour le jour.


Voici notre itinéraire sur place (n'hésitez pas si vous avec des questions sur celui-ci) :

Notre parcours à Bali

Arrivée à l’aéroport de Denpasar, direction notre hôtel. Prendre un taxi est tout ce qu’il y a de plus simple. On s’aperçoit très vite qu’à Bali tout le monde parle anglais. A l’hôtel, avec le décalage horaire, notre seul souhait est … de faire une sieste 😐 Ensuite, à nous la plage, les restaurants et la nourriture balinaise. Denpasar n’est pas le lieu où il faut chercher les magnifiques paysages de Bali. Le mieux est d’aller se rendre sur la plage pour commencer à tester la mer qui accompagnera notre voyage.

La plage de Denpasar

Mais nous sommes impatients de partir à la découverte du vrai Bali et dès le lendemain, sous la pluie, nous prenons un taxi pour aller à la capitale culturelle : Ubud

Le passage obligé par Ubud

Tout au long du trajet, nous découvrons les premiers villages, les premières rizières et l’ambiance de l’île. Arrivée à Ubud, nous sommes surpris par le monde dans la ville. Pas facile de se frayer un chemin sur les trottoirs au milieu des touristes. Nous optons pour un hôtel que nous vous conseillons : le Cendana Resort. Il faut demander une chambre côté rizière. Les chambres sont confortables et surtout la piscine à débordement offre une jolie vue sur une rizière au milieu de la ville : ça vous promet d’agréable moment de rafraîchissement.

La piscine du Cendana Resort à Ubud

Dans la ville, beaucoup de monde donc. Il ne faut pas hésiter à s’éloigner de l’artère principale. Un des passages obligés pour les touristes est le sanctuaire des singes : ils sont les rois ! Et le font savoir d’ailleurs : attention à vos affaires : les singes sont chapardeurs et une fois les lunettes de soleil parties, vous ne les reverrez plus jamais.

Un singe qui force la main

Un cours de cuisine un peu particuliers


Pour s’éloigner un peu de la ville, nous avons opté pour une activité : les cours de cuisine. On vient vous chercher le matin à l’hôtel pour d’abord vous emmener au marché d’Ubud : il n’y a pas meilleur moyen pour découvrir les fruits et légumes locaux. Ensuite, on part en dehors de la ville pour une leçon de cuisine en groupe de 12. Et vous allez réaliser plus d’une dizaine de plat que vous aurez la chance de déguster ensuite assis au milieu des rizières. L’expérience vaut le coup, que ce soit culinairement parlant mais aussi pour la découverte de la culture balinaise. Vous pouvez vous inscrire auprès de l’office de tourisme d’Ubud.


A la découverte des rizières


Pour compléter la journée, nous décidons de louer un scooter et d’aller parcourir les environs. Le plus simple est de quitter Ubud par le Sud et de contourner la ville par l’Est et le Nord et de revenir par l’Ouest. Vous êtes alors sûr d’être époustouflé. Bien sûr il y a les temples à aller visiter, mais le vrai coup de foudre c’est les rizières. Sur plusieurs étages, avec le reflet du ciel sur elles, elles nous font nous arrêter tous les 100 mètres pour prendre des photos.

Les rizières d'Ubud

Le mieux est de s’arrêter au Warung Tepi Sari. Ce restaurant est planté au milieu des rizières et propose une très bonne cuisine. Comme sur le reste de nos trajets en scooter, pas ou très peu de touriste à l’horizon.

Jusqu’à notre retour à Ubud, nous continuerons à nous émerveiller des paysages rencontrés. Attention cependant en arrivant à Ubud pour le retour à la circulation…

J’veux du soleil


L’autre activité du coin c’est l’excursion grimpette du volcan. Nous avons testé la montée du Mont Batur, haut de ses 1717 mètres. Il s’agit en fait d’un volcan depuis lequel vous avez une superbe vue sur le lever du soleil et la région.

On vient vous chercher à 2 heures du matin à votre hôtel pour vous emmener environ à 2 heures de route au pied du Mont Batur. S’en suit une montée dans l’obscurité et à la lampe torche le long du volcan.

Par contre, il va être compliqué de vous parler du lever du soleil une fois arrivé en haut : le ciel était rempli de nuage et le soleil n’a daigné se montrer que quelques secondes… En revanche, en redescendant la vue s’est découverte pour nous laisser découvrir le lac de Batur et surtout l’impressionnante coulée de la lave qui était descendue sur la région en 1926.

La vue du Mont Batur

De retour à Ubud, pour reprendre des forces, on vous conseille le Warung Garasi (warung signifie restaurant). Pour un prix plus que limité, vous allez déguster des plats typiques de Bali : la cuisine est très bonne, au point que nous y sommes retournés deux fois. Si vous devez tester au moins une fois le Nasi Goreng, c’est ici.


Et pour ceux qui voudraient aller siroter un cocktail et écouter de la musique, dans le centre d’Ubud, on vous conseille le CP Lounge. Juste à côté du terrain de foot, vous pourrez découvrir chaque soir un groupe de musique reprenant des airs souvent connus.

Pour nous il est temps de reprendre la route et de nous diriger vers les îles Gili

Le temps du Farniente

Depuis Ubud, il est très simple de prendre un billet pour n’importe quelle autre destination à Bali. Vous pouvez vous adresser aux hôtels ou aux multiples agences de voyage.

Nous, nous embarquons dans un bus direction le bateau pour Gili Trawangan.

Les îles Gili sont situées à l’Est de Bali, près de l’île de Lombok. Destination très prisée des vacanciers, nous retrouvons vite là-bas d’autres touristes, beaucoup de touristes. C’est l’île de la fête. Nous, nous choisissons un hôtel à l’intérieur de la ville pour éviter le bruit des boites de nuit le long de la plage.


Le Little MG s’avère être parfait pour ce que nous recherchons : un accueil simple dans une petite rue perdue, et 6 chambres donnant directement sur la piscine centrale. Tout est parfait pour le repos, hamac extérieur, petite table devant la chambre pour prendre son petit déjeuner face à la piscine. Grand lit et jolie salle de bain sont aussi au rendez-vous. Du coup nous choisissons même de prolonger notre séjour dans ce havre de paix.

Sur l’île il faut s’éloigner un peu du centre pour trouver les plus belles plages, et surtout passer du côté Ouest pour aller boire un bon cocktail face au coucher de soleil. Le moment est idyllique : le coucher de soleil est vraiment magnifique sur la mer. Vous pourrez même vous balancer sur des balançoires face au coucher (attention on ne vous a pas dit que vous seriez seul à vouloir le faire 😊).

Coucher de soleil sur Gili Trawangan

C’est le passage obligé le soir avant d’aller goûter les restaurants et de tester les bars musicaux de la ville. Si vous voulez limiter votre budget nourriture, foncez au marché de nuit dans la ville : sur plusieurs stands vous trouverez tout ce que l’on peut manger de bon à Gili : viandes grillées, poissons braisés, légumes mijotés, … et pour vraiment pas cher !

Le marché de nuit sur Gili Trawangan

Le temps d’un massage

Autre attraction à tester à Bali, c’est les massages. Où que vous soyez, vous tomberez forcément sur un salon de massage. Pas facile de faire son choix ! L’application TripAdvisor peut vous aider à cibler le bon salon de massage niveau soin et propreté.

A Gili Trawangan, on vous conseille le Hungry Eyes Spa : l’accueil est parfait, les massages également. On a testé le massage du dos, des pieds, et même la pédicure : tout est à conseiller. Et comme partout ce n’est pas très cher… (10€ le massage d’une heure par exemple)


Hungry Eyes Spa

Après ces moments relaxants, pour nous il est déjà temps de quitter les îles pour aller à Amed

Snorkeling et restaurant

Amed est un haut lieu du snorkeling à Bali : masque et tuba sont obligatoires pour découvrir ce site. La mer est chargée de poissons et nombreuses agences organisent des sorties.

Nous, à part quelques baignades, nous avons préféré profiter de la terre ferme et notamment le matin tôt, au lever du soleil, pour voir un étrange balai : des papillons volants au raz de l’eau. Des papillons ou plutôt des bateaux avec leurs voiles de toutes les couleurs et qui reviennent de la pêche les uns après les autres pour s’échouer sur la plage. Avec le soleil qui se lève en toile de fond, le spectacle vaut vraiment le coup.


Et pour regarder tout cela rien de mieux que la terrasse de notre hôtel : le Nalini Resort. Situé au bord de la plage, cet hôtel vous propose piscine, cours de cuisine, massage, … Mais surtout un restaurant exceptionnel !!! Les plats sont tous fabuleux et nous aurions vraiment voulu tout tester : lasagnes, tataki, … sans parler des desserts. Ajouté à l’accueil du site, on est vraiment là sur un hôtel exceptionnel !

Après 2 jours à Amed, nous continuons notre découverte de l’île et choisissons de retrouver les paysages qui nous avaient tant plu à Ubud : les rizières de Sidemen

Des rizières et des galères

Pour cela, nous prenons un taxi direction Sidemen dans le centre de l’île. Nous avons réservé un hôtel au milieu des rizières : le Cepik Villa Sidemen. De notre chambre, nous surplombons les rizières.

Le lieu est magnifique et au calme. Cependant n’imaginez pas dormir dans un silence absolu, vous serez plutôt bercé par les cris des grenouilles de la région.

La vue de la chambre du Cepik Villa Sidemen

Impatients d’aller découvrir la région, nous louons des scooters à l’hôtel, et armés de nos casques, nous commençons à parcourir la région. Dès lors, dès que vous sortez de la grande route, vous découvrez des paysages magnifiques : rizières clairsemées de palmiers, montages, villages, ou les paysans locaux en plein travail dans les champs. Cette balade en scooter est un enchantement pour les yeux.

Nous avions même réussi à slalomer entre les gouttes, mais au retour, à 3 minutes de l’hôtel… c’est la chute !!! Les routes humides ont fait ressortir la poussière et nous glissons en plein village. Tout de suite, tous les gens présents viennent prendre soin de nous et s’inquiètent de notre santé. Nous parvenons quand même à rentrer à l’hôtel en scooter mais le personnel de l’hôtel, alerté par un monsieur qui, par bienveillance, nous avais suivi après notre chute, nous convainquent qu’il faut aller à la clinique. Un joli trou dans mon genou semble permettre d’entrevoir l’os 😐

Dès l’or tout le monde s’affaire pour s’occuper de nous : on nous transporte (en scooter 😐), on nous achète du jus, des fruits pour nous requinquer. Tout le monde est adorable.


On vous conseille quand même de ne pas chuter pour tenter l’expérience, car la clinique du village, avec un médecin parlant très peu anglais, n’est pas forcément des plus rassurantes quand on est habitué aux urgences des hôpitaux français.

Clinique balineaise

En tout cas, une piqûre, des points de suture et un pansement plus tard, voilà notre séjour un peu compromis. Nous qui pensions prolonger notre aventure balinaise, il semble plus sérieux de confirmer notre retour à Paris deux jours plus tard.

Nous profiterons quand même de l’accueil, de la vue et de l’attention portée par les gens de l’hôtel. Seul regret, nous n’aurons pas pu faire la ballade à pied de 3 heures au milieu des rizières que proposait l’hôtel…

Au ralenti

Nos derniers jours ont forcément été ralenti par ma blessure au genou. Sheila est obligée d’adapter son rythme de marche au mien et nous sommes plus proches d’un rythme shopping que d’un rythme randonnée.

Nous décidons donc de retourner à la capitale pour les dernières nuits. Là-bas notre quête principale est bien souvent une clinique pour pouvoir faire changer mon pansement. Mais nous profitons quand même de la plage de Seminyak, son coucher de soleil et ses restaurants les pieds dans le sable. C’est parfait pour notre état : des poufs posés sur le sable, un coucher de soleil en face de nous et nous restons là à déguster des cocktails et à écouter les nombreux groupes qui viennent au soleil couchant ajouter une touche de musique et de romantisme au paysage.



Pour nous, c’est déjà l’heure de rentrer, un peu triste de partir aussi vite et avec l’impression d’avoir un peu raté ces derniers jours. Nous avons l’impression de n’avoir pas tout vu et pas tout découvert à Bali. Peut-être reviendrons nous un jour sur cette île si accueillante.

Voici comme promis la vidéo de notre voyage. Si vous avez des questions sur notre itinéraire, un lieu, une ville, le budget, …. N’hésitez surtout pas à nous laisser un commentaire, nous vous répondrons très vite.


Pour votre budget :


Hôtel : compter 50€ par nuit pour un très bon hôtel avec petit-déjeuner

Transport : un taxi entre 2 lieux éloignés de 3 heures de route peut vous coûter uniquement 20€ maxi. Demander à votre hôtel

Repas : un bon repas simple mais copieux vous coûtera environ 5€


Vous pouvez retrouver ici tous nos conseils pour préparer votre voyage : choisir son hôtel, faire des économies, ne rien oublier dans sa valise, …


#bali #trawangan #lombok #indonésie #vacances #scooter #montbatur #ubud #amed #siedman #rizières

You Might Also Like:

© 2019 Ma Valise à Roulettes - Paris, France - mavalisearoulettes@gmail.com